• Vous êtes ici: Prestations »

Entraide

L’entraide entre personnes concernées permet de redonner force et espoir, puisque chacun peut soutenir l’autre en mobilisant ses propres ressources de résilience.


L’entraide valorise le vécu et l’expertise des personnes concernées et permet de valider les expériences personnelles. Via un groupe, elle donne un sentiment d’appartenance et peut permettre de former des relations nouvelles.

Sous l'égide du service social, l’ASRIMM encourage la mise en place de relations d’entraide de deux manières :

  • Soutien à la création de groupes d’entraide, que ce soit par région ou par maladie ; ces groupes sont composés de 5 personnes au minimum et sont autogérés, c’est-à-dire animés par les participants eux-mêmes ;
  • Mise en relation de personnes concernées par une même maladie ou problématique, ou au sein d’une même région.

En tant qu’association fondée et portée par des personnes concernées par les maladies neuromusculaires, l’ASRIMM reconnaît l’importance de l’entraide dans le développement d’une culture associative où les bénéficiaires sont valorisés, respectés, intégrés et solidaires.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter l'assistante sociale de votre région.


Groupes d’entraide autogérés, c’est pour qui ?

Vous êtes concerné par une maladie neuromusculaire ou l’un de vos proches l’est ?

Vous aimeriez avoir l’opportunité de rencontrer d’autres personnes dans une situation similaire, afin de partager un moment, des expériences, des émotions, soutenir et trouver du soutien ?

Les groupes d'entraide autogérés de l’ASRIMM apportent des opportunités d’échange, en rassemblant des personnes concernées par une maladie spécifique, un thème précis, ou par région géographique. C'est l'occasion de partager son vécu, de rencontrer d'autres personnes et de trouver de nouvelles ressources ensemble.

Les bienfaits de l'entraide

« Le groupe d’entraide me permet de rencontrer d’autres personnes avec un vécu similaire. C’est réconfortant, car on a le sentiment d’être moins seul. On discute, on partage nos expériences personnelles, on se soutient mutuellement. Mais le but n’est pas de s’apitoyer sur notre sort, au contraire ! En mettant en commun nos connaissances, on augmente les ressources à disposition de tout le groupe. Par exemple, je suis très actif dans le handisport, et peux conseiller les autres membres sur les parcours adaptés ; une autre personne aura plus d’expérience que moi avec les assurances, et m’en fera bénéficier. 

Il y a une vraie cohésion qui se crée entre les participants, qui peuvent venir librement avec leurs sujets, leurs idées, car le groupe est entièrement autogéré. Les animateurs veillent seulement à maintenir une bonne dynamique et à faire en sorte que chacun se sente à l’aise de contribuer, comme il ou elle le souhaite. 

Pour les personnes atteintes par une maladie rare comme moi, ces groupes sont une vraie opportunité car ils permettent de rassembler facilement et régulièrement les personnes concernées sans que celles-ci ne doivent fonder leur propre association ou mettre sur pied une organisation plus conséquente. »

Olivier Praz, membre et co-animateur du groupe d’entraide autogéré Rhône (Valais)


Liste des groupes d’entraide existants

Les dates des prochaines rencontres de chaque groupe sont annoncées au fur et à mesure dans notre agenda : www.asrimm.ch/agenda

Si votre canton ou le type de maladie qui vous concerne ne figurent pas dans la liste, contactez l’assistante sociale de votre région qui pourra vous mettre en relation avec le groupe le plus proche.

VD BEJUNE-FR GE, VS, Arc Lémanique
Carole Stankovic-Helou
Lundi, Mardi, Jeudi
079 120 68 95
carole.stankovic@asrimm.ch 
Marie-Eve Monbaron
Lundi, Mardi, Jeudi
079 606 85 57
marie-eve.monbaron@asrimm.ch
Petra Benamo
Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi
079 121 77 25
petra.benamo@asrimm.ch

                                  

Groupes régionaux

 

Groupes d’intérêt